La Ville de Paris compte 74 bibliothèques municipales, en accès libre, ouvertes à tous.
Tout savoir sur les inscriptions, les services et les collections.

Activités, rencontres et expositions dans les bibliothèques... à retrouver sur Que faire à Paris

Ajouter à mes favorisAjouter l\

Bibliothèque Historique de la Ville de Paris (BHVP)

Photo de l'équipement Bibliothèque Historique de la Ville de Paris (BHVP)
voir le diaporama

SERVICES

  • Wi-fi
    1

Accès

24 rue Pavée 75004 Paris
Tél. : 01 44 59 29 40
bhvp@paris.fr
Métro
    M° Saint-Paul, ligne 1
Velib'
  • Station N° 3013, 36 rue de sevigne
  • Station N° 4010, 105
  • Station N° 3002, 26 rue saint gilles

Horaires

Aujourd'hui
(Mardi)
  • 10h00 à 18h00
Demain
(Mercredi)
  • 10h00 à 18h00
Jeudi
  • 10h00 à 18h00

Horaires

Horaires réguliers

Lundi de 10h00 à 18h00

Mardi de 10h00 à 18h00

Mercredi de 10h00 à 18h00

Jeudi de 10h00 à 18h00

Vendredi de 10h00 à 18h00

Samedi de 10h00 à 18h00

Dimanche Fermé


ACTIVITÉS

JOUR HEURE DURÉE AGE
samedi10h008 h 30 min0 et plus
dimanche10h008 h 30 min0 et plus

Regards croisés sur le Marais

période du 11-09-2014 au 21-09-2014
JOUR HEURE DURÉE AGE
lundi10h008 h 0 et plus
mardi10h008 h 0 et plus
mercredi10h008 h 0 et plus
jeudi10h008 h 0 et plus
vendredi10h008 h 0 et plus
samedi10h008 h 0 et plus
dimanche10h008 h 0 et plus

fleche

  • QUALIPARIS

accéder au catalogue des bibliothèques spécialisées
compte usager, aide en ligne

guide de l'usager de la BHVP

l'Hôtel de Lamoignon, l'Hôtel de Lamoignon, english version
livret découverte de l'Hôtel Lamoignon pour les 8-12 ans
livret découverte de l'Hôtel Lamoignon pour les petits
l'art pour grandir : Voyage en Paris

    
La grande guerre expliquée aux enfants & Bienvenue à la BHVP par mairiedeparis


ToutParisEnVidéo

Accès internet : accès internet filaire (câbles ethernet RJ45)
mode d'emploi des postes chercheurs
ressources électroniques pour les bibliothèques spécialisées

Située dans l'Hôtel de Lamoignon, la bibliothèque historique de la ville de Paris rassemble une collection de plus d'un million de documents sur l'histoire de Paris et de la Région Ile-de-France, notamment photos, plans anciens et manuscrits.

Sauvegarder, enrichir et faire découvrir au public la mémoire historique de Paris à travers l’écrit - ouvrages imprimés manuscrits, plans, dessins, cartes postales ou photographies -, telle est l’ambition de la bibliothèque historique de la Ville de Paris. Ses collections documentaires, constituées et enrichies par dons ou achats, couvrent tous les aspects de l’histoire de la capitale depuis l’antiquité.
 
Communication
Consultation sur place après inscription gratuite sur présentation d’une pièce d’identité et d’une photo.

Les collections
Collections de monographies et de revues permettent d'aborder tous les sujets de l'histoire de la capitale (topographiques, événementiels, artistiques, littéraires, sociaux, économiques, etc.).

Papiers d'érudits, archives de familles parisiennes, documents topographiques, autographes, relevés archéologiques, procès-verbaux d'associations diverses, correspondances d'hommes célèbres ou moins célèbres, les manuscrits conservés à la bibliothèque forment aussi un ensemble remarquable pour les études d'histoire érudite de Paris. Les pièces les plus précieuses en sont les feuilles littéraires du XVIIIe siècle, une partie de la correspondance de Voltaire, les carnets de Flaubert et son manuscrit de l'Éducation sentimentale, des manuscrits de Michelet, les relevés de fouilles effectuées au siècle dernier par Théodore Vacquer lors des grands travaux de Paris.
 
Une collection de 15 000 plans manuscrits et imprimés, depuis le XVe siècle jusqu'à nos jours, présente l'ensemble de Paris, des détails et des parcellaires, des rues et des immeubles, le sous-sol et les transports, le cadastre et des relevés stratigraphiques, etc.

Depuis le XIXe siècle, les conservateurs de la bibliothèque historique se sont enfin efforcés de conserver des photographies de Paris et de ses transformations : clichés et épreuves de Marville, Atget, Richebourg, Doisneau, René-Jacques, Jahan, Bovis... Actuellement cette politique d'acquisitions se poursuit avec vigueur avec l’entrée du fonds Zucca (25 000 épreuves) et France Soir (300 000 épreuves, 400 000 négatifs) et permet d'organiser régulièrement des expositions. La bibliothèque participe d'ailleurs au "Mois de la Photo".

Le département des « actualités » recueille des documents difficilement repérables, et propose des dossiers : coupures de presse, prospectus, menus de restaurants, programmes de théâtre, tickets de métro, faire-part de décès ou de mariages, factures, etc., qui permettent de suivre les aspects les plus divers de la vie quotidienne des Parisiens. Cependant, la fragilité d'une telle documentation oblige à en restreindre la consultation.
Des collections particulières complètent le fonds de la bibliothèque historique : une très importante collection de manuscrits, d'imprimés et de périodiques sur la révolution de 1789, la bibliothèque George Sand, composée de manuscrits, de livres, de dessins et de souvenirs divers de l'écrivain et de sa famille, le fonds féministe de Marie-Louise Bouglé, les fonds Jules Michelet, Anatole France, la bibliothèque de Guillaume Apollinaire (5 000 volumes), les fonds littéraires Louis Guillaume, André Rouveyre, Jean Cocteau, la donation par Pierre Adéma du fonds Apollinaire, une collection de
10 000 mazarinades et de 15 000 actes royaux de l'ancien régime sont consultés par des universitaires du monde entier.

Depuis 1969, la bibliothèque historique abrite dans ses murs la bibliothèque de l’Association de la Régie Théâtrale (A.R.T.) fondée en 1911, dont les collections remontent jusqu’au milieu du XIXe siècle. Elle conserve les mises en scène des pièces lyriques et dramatiques données à Paris ainsi qu’une importante bibliothèque théâtrale et poursuit la constitution de dossiers sur les théâtres de Paris, les acteurs et le monde du spectacle parisien : 1 000 mises en scène dramatique, 1 000 lyriques, une bibliothèque technique et un fonds considérable d’affiches, de programmes, de pièces de théâtre, de dessins, de maquettes planes ou en volume, de coupures de presse. Ce fonds continue à s’enrichir régulièrement grâce à de très nombreux donateurs, amateurs ou professionnels du spectacle.

Le service des travaux historiques de la Ville de Paris, présidé par le Maire de Paris et dirigé par le conservateur de la bibliothèque, a publié depuis la fin du siècle dernier les sources de l'histoire de Paris, à raison de cinq à six volumes par an.

La bibliothèque historique poursuit, en étroite collaboration aujourd’hui avec Paris bibliothèques une politique d’expositions, l’objectif étant de valoriser ses collections et de les faire connaître aux Parisiens. Une soixantaine d’expositions ont déjà été présentées.
 
Archives photographiques de France Soir

Historique de l'Hôtel d’Angoulême
L’hôtel d’Angoulême fut élevé à la fin du XVIe siècle pour Diane de France, fille d’Henri II, sur les anciennes « coutures » (cultures) Sainte-Catherine. En 1609, son neveu, Charles d’Angoulême, fils de Charles IX et de Marie Touchet, en hérita. En 1658, l’hôtel devint la résidence de Guillaume de Lamoignon, Président du Parlement de Paris, qui y réunit une véritable académie de lettrés : Boileau, Guy Patin, le Commissaire de La Mare, Madame de Sévigné… C’est la grande époque du Marais.

En 1751, Guillaume II de Lamoignon, nommé chancelier de France, quitta la grande demeure, au profit d’Antoine Moriau, procureur du roi auprès de la Ville, qui y installa sa très remarquable bibliothèque dans laquelle l’histoire de Paris tenait une large place. A la veille de sa mort, en 1759, Moriau légua la totalité de ses collections à la Ville de Paris, à charge pour celle-ci d’ouvrir la bibliothèque au public. Fortement enrichie au cours des dernières années de l’Ancien régime, cette bibliothèque fut affectée par le Directoire à l’Institut de France en 1795.

L’hôtel connut au XIXe siècle le sort de la plupart des grandes demeures du Marais, envahies par le commerce, l’industrie, ou divisées en une multitude de logements médiocres. La Ville de Paris le racheta en 1928 pour lui rendre sa splendeur passée. Elle y installa à nouveau, en 1959, une bibliothèque moderne, vouée au service de l’histoire de Paris.
 
La création de la bibliothèque historique de la Ville de Paris
Jules Cousin venait d’être nommé conservateur de la bibliothèque de l’Hôtel de Ville quand elle disparut dans l'incendie de l'Hôtel de Ville en 1871. Né en 1830 à Paris, bibliophile, grand érudit, il avait fait son apprentissage de bibliothécaire à la bibliothèque de l’Arsenal de 1856 à 1870. Très jeune, il s’était constitué une collection de livres et d’estampes sur l’histoire de Paris.

Au lendemain du dramatique incendie, dès le mois de juin, Cousin proposait au préfet de la Seine la constitution d’une nouvelle bibliothèque consacrée à l’histoire de Paris et offrait pour premier fonds sa propre collection : 6 000 volumes et 6 000 estampes, en pur don et sans condition. La proposition fut acceptée en septembre. Dès lors, sa vie fut entièrement vouée à sa bibliothèque, à son accroissement, son organisation, sa mise en valeur.
 
Installée à l’hôtel Carnavalet, la bibliothèque historique passe de 6 000 volumes en 1871 à 100 000 en 1895.

Histoires et dictionnaires de Paris, guides, annuaires, monographies d’édifices, de quartiers ou de rues, biographies, traités d’architecture, armoriaux et généalogies, rien ne manque à la moisson de Cousin. A cela il faut ajouter les gazettes et les périodiques, d’innombrables factums et actes royaux, les libelles publiés dans les périodes les plus troublées, les collections d’estampes, les cartes et les plans.

Il réunit surtout un fonds de manuscrits les plus divers, allant du volume à l’autographe : recueils de chansons, archives d’églises, de collèges, correspondances diverses telle la correspondance de Boileau, le fonds Camille Desmoulins, des papiers d’architectes, d’hommes politiques, d’écrivains...

La bibliothèque historique de la Ville de Paris au XXe siècle
A la mort de Cousin en 1898, la bibliothèque quitta l’hôtel Carnavalet, où elle était installée depuis 1871, pour l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau, puis fut transférée en 1969 dans l’Hôtel Lamoignon. Les successeurs de Cousin, Paul Le Vayer et Marcel Poète, poursuivirent son oeuvre dans le même sens, accroissant considérablement les collections et ajoutant de nouvelles sections : les photographies anciennes, les cartes postales et surtout le fonds dit des Actualités : feuilles volantes, tracts, affichettes, prospectus, coupures de presse, tout ce qui permet de retrouver les détails de la vie quotidienne des Parisiens.

Entre les deux guerres mondiales, la bibliothèque connut une période de désaffection ; elle subsista, ne s’enrichissant que par le moyen de quelques importantes donations : papiers Jules Michelet, papiers Gustave Flaubert, fonds Anatole France.

C’est après la guerre que la bibliothèque historique retrouva progressivement, sous la direction du comte Jean de La Monneraye, les moyens indispensables pour la remise en ordre de ses collections et la poursuite de ses enrichissements. Depuis lors, la bibliothèque poursuit régulièrement son effort de conservation et de restauration de son patrimoine, d’inventaire, de catalogage et de mise à la disposition du public de ses collections. Il faut particulièrement citer le catalogue des manuscrits et le monumental fichier permanent de bibliographie parisienne qui recense tous les articles relatifs à Paris, de manière courante depuis 1942, avec de très nombreuses références rétrospectives. Le crédit d’acquisition permet l’achat de 1 000 à 1 500 livres nouveaux par an mais aussi de manuscrits ou de volumes anciens, particulièrement précieux. La bibliothèque a continué à bénéficier de dons importants : fonds George Sand et, récemment, fonds Jules Claretie, Philarète Chasles ou André Rouveyre. L’intérêt particulier porté à la bibliothèque par le Maire de Paris et la direction des Affaires culturelles a permis l’achat de la bibliothèque de Guillaume Apollinaire, des papiers de Jean Cocteau, d’un fonds important de manuscrits relatifs à Boris Kochno et tout récemment du fonds Victor de Laprade.

Lancement du site Numalire«numérisez, lisez ».
La Ville de Paris est partenaire de ce projet expérimental qui permet la réédition à la demande du patrimoine écrit libre de droit conservé par les bibliothèques. Numalire permet à toute personne d’initier un projet de réédition en partageant, par voie de souscription, les coûts de la numérisation. Le système prévoit également des forums pour partager et échanger autour des œuvres rééditées. Quatre bibliothèques spécialisées y participent: la bibliothèque Forney, la bibliothèque historique de la Ville de Paris, la bibliothèque de l’Hôtel de Ville, la bibliothèque Marguerite Durand. Le projet Numalire de la société YABé a été soutenu par le Labo de l’Edition, l’un des incubateurs du laboratoire Paris Région Innovation.
En savoir plus : Document de présentation, site : www.numalire.com


Expositions à la Galerie des bibliothèques, entrée 22 rue Mahler, du mardi au dimanche de 13h à 19h. Nocturne le jeudi jusqu'à 21h.

Vues de Paris… (1837) par J.-B. Arnout



article sur la BHVP dans Wikipédia

 

section
  • bibliothèque spécialisée : consultation sur place

a savoir

Adresses et horaires des bibliothèques

Adresses et horaires des bibliothèques

Toutes les bibliothèques de prêt et spécialisées par arrondissement 

Les bibliothèques au jour le jour : ouvertes ou fermées ?

Les bibliothèques au jour le jour : ouvertes ou fermées ?

Les bibliothèques au jour le jour : ouvertes ou fermées ?

>> Liste des bibliothèques actuellement fermées

Compte usager et catalogues : accès direct

Compte usager et catalogues : accès direct

  BIBLIOTHEQUES DE PRET 
  BIBLIOTHEQUES SPECIALISEES 
Rentrée 2014, fermetures

Rentrée 2014, fermetures

Retrouvez toutes les fermetures de la rentrée 2014.


Hugo, Proust, Maupassant: les meilleurs guides pour visiter Paris

Hugo, Proust, Maupassant: les meilleurs guides pour visiter Paris

Après "Les 80 adresses de Zola" et "Le Métro de Proust", découvrez la troisième et dernière étape de notre voyage littéraire à travers la capitale: une balade en compagnie des grands textes et des auteurs majeurs. Où l'on découvre qu'à Paris chaque rue a une histoire et que chaque croisement a son roman. Un roman à télécharger gratuitement d'ailleurs.

Des romans policiers à découvrir cet été !

Des romans policiers à découvrir cet été !

 
Envie d'un bon polar pour l'été? De surprenantes, angoissantes, hilarantes découvertes vous attendent dans votre bibliothèque.

Les coups de coeur de l'été des bibliothécaires jeunesse

Les coups de coeur de l'été des bibliothécaires jeunesse

Les bibliothécaires jeunesse de la Ville de Paris vous livrent leurs idées de livres pour enfants à emprunter dans votre bibliothèque de quartier !

Apprendre et se divertir dans les bibliothèques

Apprendre et se divertir dans les bibliothèques

Les bibliothécaires fourmillent d'idées pour vous permettre d'échanger, apprendre, jouer... Eté comme hiver, ils sont là pour vous surprendre !

ZIKencapitale : le tumblr des bibliothécaires musicaux parisiens

ZIKencapitale : le tumblr des bibliothécaires musicaux parisiens

Les bibliothécaires musicaux partagent leurs sélections sur Tumblr !

PARhISTOIRE

PARhISTOIRE

PARhISTOIRE : service de questions réponses

Les liseuses et tablettes en bibliothèque ? Ce n'est pas du virtuel !

Les liseuses et tablettes en bibliothèque ? Ce n'est pas du virtuel !

La lecture électronique, très développée aux Etats-Unis et en Angleterre, est encore peu adoptée en France, malgré la curiosité du grand public. Afin de faire connaître ces nouveaux supports de lecture, 1 100 liseuses seront bientôt empruntables dans les bibliothèques, tandis que des tablettes seront proposées en libre accès. Présentation de ces nouveaux services numériques.

Les concours des bibliothèques

Les concours des bibliothèques

Vous préparez les concours des bibliothèques ? Retrouvez le guide des concours des bibliothèques  (édition d'octobre 2013) réalisé par l'équipe du Centre de Documentation sur les Métiers du Livre (CDML).