Mairie du 4e arrondissement

Photo de l'équipement Mairie du 4e arrondissement
voir le diaporama

Accès

2 place baudoyer 75004 PARIS
mairie4.paris.fr
Tél. : 01 44 54 75 04
  • handicap Accessible aux personnes déficientes visuelles
  • handicap Accessible aux personnes à mobilité réduite
Métro
    M° Hôtel de Ville, ligne 1,11
Velib'
  • Station N° 4015, 25 rue du pont louis philippe
  • Station N° 4103, 1 rue des archives
  • Station N° 4012, 2 rue tiron

Horaires

Aujourd'hui
(Lundi)
  • 08h30 à 17h00
Demain
(Mardi)
  • 08h30 à 17h00
Mercredi
  • 08h30 à 17h00
Samedi (déclaration de naissance et de reconnaissance, déclaration de décès et célébration de mariage uniquement)

Horaires

Horaires réguliers

Lundi de 08h30 à 17h00

Mardi de 08h30 à 17h00

Mercredi de 08h30 à 17h00

Jeudi de 08h30 à 19h30

Vendredi de 08h30 à 17h00

Samedi de 09h00 à 12h30

Dimanche Fermé


fleche

  • QUALIPARIS


Le label QualiPARIS, décerné par un organisme de certification indépendant, repose sur des engagements concrets et vérifiables en matière :
-          d’accueil
-          d’écoute
-          d’accès
-          d’information 
 
Découvrez les engagements qualité
 
Pour en savoir sur la démarche qualité de la Ville 
 

Histoire et architecture

1868 - 2008, l’histoire d’une mairie « idéale » unique en son genre
Lorsqu’en 1860 Paris fut doté de ses vingt arrondissements, le préfet Haussmann confie à Antoine Nicolas Bailly, architecte et inspecteur des travaux de Paris, le soin d'imaginer les plans d’une mairie adaptée à ce nouveau découpage administratif et qui servirait de modèle à tous les futurs édifices municipaux. Ce bâtiment « idéal », ce fut la mairie du 4e arrondissement, achevée en 1868. Elle demeurera un prototype unique, puisque les 19 autres bâtiments municipaux seront édifiés selon leurs propres plans.

Dans un arrondissement qui compte de nombreux joyaux architecturaux, il fallait à la fois concevoir un bâtiment répondant à sa vocation de service public tout en s’intégrant dans un environnement aux exigences esthétiques élevées. Pour y parvenir, Bailly puisa son inspiration du côté des hôtels particuliers des XVIe et XVIIe siècles, empruntant aux premiers le style renaissance des façades, et aux seconds la symétrie et la luminosité, caractéristiques des bâtiments ordonnés en trapèze autour d’une grande cour centrale.

Composée de 4 corps de bâtiment, la mairie du 4e s’organise autour d'une cour centrale et d’un ensemble de circulations périphériques donnant sur la cour, avec, dans chaque angle, un escalier.

La façade accueille l’entrée principale, qui débouche sur un escalier monumental, l’Escalier d’honneur, complétée de deux passages cochers de part et d’autre. Dans le volume de cet escalier, on peut observer, outre les blasons de la ville de Paris gravés au plafond, les noms des 4 quartiers constitutifs du 4e arrondissement: Saint-Gervais, Notre-Dame, L’Arsenal et Saint-Merri.

La Mairie aujourd’hui

Au rez-de-chaussée se trouvent l’accueil, le Tribunal d’instance du 4e, une salle d’exposition et une partie des services sociaux (CASVP).
Au premier étage, on retrouve notamment la Bibliothèque municipale Baudoyer, héritière d’un  système de prêt à domicile datant de 1877.

Le 2e est un étage d’apparat et réception. Il abrite la salle des Fêtes, la salle des Mariages, les
bureaux du Maire et des élus et les services de l'Etat Civil et des Affaires générales.
La salle des mariages a été décorée par le peintre Fernand Cormon (1845-1924) qui fit référence aux thèmes de la bienfaisance, de l’éducation, et du mariage. On y trouve également des peintures de Chapelain-Midi.
La salle des fêtes fut décorée par Léon Commerre (1850-1916) qui évoqua dans son travail l’abondance, la  fortune, le destin, l’étude des sciences et des arts ainsi que les quatre saisons.

Aux deux derniers étages prennent place aujourd'hui plusieurs services : la Caisse des écoles, la DASES, la Direction Générale des Services et des locaux à usage associatif (salle polyvalente).

Aujourd’hui, la mairie du 4e se restructure phase après phase pour offrir un meilleur accueil à ses usagers. Après avoir été ravalée en 2007, le chantier de sa restructuration intérieure démarre seulement et s’achèvera en 2010.
En 2008, la devise républicaine, « Liberté, égalité, fraternité », est venue orner les trois portes d’accès au bâtiment, parachevant ainsi la rénovation de la façade.

 

photo