Des Buttes-Chaumont au parc de Bercy, découvrez ici les parcs parisiens...

Square Thomas-Jefferson

SERVICES

  • Toilettes publiques
    1
  • Points d'eau
    1
  • Tables de pique nique
    5
  • Aire de jeux
    2
  • Bacs à sable
    1

Accès

1 place des Etats-Unis 75016 PARIS
Accès place des Etats-Unis
  • handicap Espace vert dont l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite est limitée à certaines zones.
Métro
    M° Iéna, ligne 9
Velib'
  • Station N° 16015, 1 rue de bassano
  • Station N° 8048, 45 avenue marceau
  • Station N° 16007, 4 rue de longchamp

Horaires

  • Ouvert 24h/24h

Horaires


fleche


 Un peu d’histoire


Le nom de ce square vient sceller l’entente entre la France et les Etats-Unis, qui se sont unis pendant la guerre d’indépendance. C’est un quartier particulièrement apprécié des Américains, qui ont choisi d’installer leur ambassade non loin de là, dans le 8e arrondissement. Edith Warthon (1862-1937), écrivain américain, est elle aussi tombée sous le charme de la place des Etats-Unis où elle avait élu domicile.

L’eau des fontaines de la rive droite et d’une partie des fontaines de la rive gauche arrivait autrefois des réservoirs de Chaillot qui se trouvaient à l’emplacement du square.

 

Se promener


Une grille inspirée de celle du Battery Park de New-York, ainsi que des bancs et des lampadaires venus tout droit des Etats-Unis, donnent à ce square des airs d’Amérique. Le célèbre journaliste américain Joseph Pulitzer (1847-1911), qui a donné son nom au « Prix Pulitzer », a fait don de la statue de « La Fayette et Washington », réalisée par l’auteur de la statue de la « Liberté » Auguste Bartholdi (1834-1904). Elle trône au milieu d’une centaine d’arbres : marronniers, tilleuls…et n’est pas la seule à occuper les lieux. A ses côtés, un monument à la mémoire des soldats nord-américains morts pour la France par Jean Boucher (1923), une statue du chercheur américain Horace Wells (1815-1848) incrustée d’un médaillon en hommage au physiologiste, puis ministre et gouverneur du Tonkin Paul Bert (1833-1886) par Bertrand Boutée (1910), et enfin le buste en bronze, par Léon Drivier (1937), de l’ancien ambassadeur des Etats-Unis Myron T. Herrick, à qui l’on doit l’Hôpital Américain de Neuilly.

Appréciez aussi l’ombrage d’un tulipier de Virginie et surtout d’un jeune platane, qui, s’il n’est pas aussi majestueux que son voisin, a au moins le mérite de venir tout droit de l’île qui abrite la statue de la Liberté, à New-York. Il fut planté en 1987, grâce à la générosité d’un donateur privé, en présence de l’ambassadeur des Etats-Unis.

 QUALIPARISCe jardin a reçu le label QualiPARIS. Il est décerné par un organisme de certification indépendant et repose sur des engagements concrets et vérifiables en matière :
- d’accueil
- d’écoute
- d’accès
- d’information 

Découvrez les engagements qualité
 
Pour en savoir sur la démarche qualité de la Villle