Bibliothèque Historique de la Ville de Paris (BHVP)

Photo de l'équipement Bibliothèque Historique de la Ville de Paris (BHVP)
voir le diaporama

SERVICES

  • Wi-fi
    1

Accès

24 rue Pavée 75004 Paris
Tél. : 01 44 59 29 40
bhvp@paris.fr
Métro
    M° Saint-Paul, ligne 1
Velib'
  • Station N° 3013, 36 rue de sevigne
  • Station N° 4010, 105
  • Station N° 3002, 26 rue saint gilles

Horaires

Fermeture prévue du 02 janvier 2017 au 31 août 2017 (travaux)

Aujourd'hui
(Mercredi)
  • 10h00 à 18h00
Demain
(Jeudi)
  • 10h00 à 18h00
Vendredi
  • 10h00 à 18h00

Horaires

Fermeture prévue du 02 janvier 2017 au 31 août 2017 (travaux)

Horaires réguliers

Lundi de 10h00 à 18h00

Mardi de 10h00 à 18h00

Mercredi de 10h00 à 18h00

Jeudi de 10h00 à 18h00

Vendredi de 10h00 à 18h00

Samedi de 10h00 à 18h00

Dimanche Fermé


Du 18 décembre 2016 au 02 janvier 2017

Lundi de 10h00 à 18h00

Mardi de 10h00 à 18h00

Mercredi de 10h00 à 18h00

Jeudi de 10h00 à 18h00

Vendredi de 10h00 à 18h00

Samedi de 10h00 à 17h00

Dimanche Fermé


fleche

Mardi 14 décembre la bibliothèque ouvrira exceptionnellement ses portes à 14h. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.

BIENVENUE A LA BIBLIOTHEQUE HISTORIQUE DE LA VILLE DE PARIS

 

Fondée en 1871, la bibliothèque est installée depuis 1969 dans l'hôtel de Lamoignon, élevé à la fin du 16e siècle. Ses collections, consultables uniquement sur place, sont constituées de livres et revues, manuscrits,  cartes et plans, photographies, dessins, estampes, affiches, cartes postales,  concernant l'histoire de Paris et de l'Ile de France, mais aussi le théâtre (Association de la Régie théâtrale, etc.), la littérature (Michelet, Sand, Apollinaire, Cocteau, etc.) et le féminisme (Marie-Louise Bouglé).
La bibliothèque fait partie du réseau des bibliothèques municipales spécialisées  et du réseau marais culture .
Elle est ouverte à toute personne majeure, sur présentation d’une carte d’identité et fourniture d’une photographie d’identité.
 

La bibliothèque participe à  


    
ToutParisEnVidéo                                 mairiedeparis
 

Les livres imprimés, les revues, les cartes et plans, les photographies, les affiches, les cartes postales, les dessins, les dossiers biographiques et iconographiques sont signalés sur le catalogue des bibliothèques spécialisées. Les manuscrits, les documents éphémères et les archives (littéraires, théâtrales et photographiques) sont signalés sur le Catalogue collectif de France, rubrique Manuscrits et Archives.
Certains ensembles ne sont pas encore entièrement décrits. La recherche peut être complétée en adressant un courriel à bhvp@paris.fr.

 
PRESENTATION DES DEPARTEMENTS DOCUMENTAIRES
Département des Imprimés
Département des Archives et Manuscrits
Département des Collections photographiques
Département de l’Iconographie

Plan Hoffbauer
Département des Cartes et plans
Plan de Turgot
Département des Documents éphémères
Département des Collections théâtrales

HISTOIRE DE LA BIBLIOTHEQUE

La première bibliothèque de la Ville de Paris est constituée grâce à Antoine Moriau (1699-1759), procureur de la ville de Paris de 1722 à 1755. Collectionneur de livres et de documents divers sur Paris, il loue l'hôtel d'Angoulême Lamoignon pour y installer ses collections qu'il lègue à la Ville de Paris.
La municipalité décide alors d'y ouvrir la première bibliothèque publique qui est inaugurée le 13 avril 1763, avec à sa tête le bibliothécaire Pierre Nicolas Bonamy.
En mars 1795, un arrêté met la bibliothèque « à la disposition de l'Institut national des sciences et des arts », et les collections sont pour la plupart intégrées à la bibliothèque de l'Institut, privant ainsi la ville de Paris de sa bibliothèque.
En 1804, le préfet de la Seine Nicolas Frochot, donne à la bibliothèque de l'École centrale de la rue Saint-Antoine le titre de Bibliothèque de la Ville de Paris. Elle est ensuite transférée successivement dans l'ancien hôtel des Vivres, dans les anciennes dépendances de Saint-Jean-en-Grève et en 1835 vers le quai d'Austerlitz avant d'être installée dans l'hôtel de ville.
Les collections de la bibliothèque sont entièrement détruites lors de l'incendie de l'hôtel de ville, durant la Commune de Paris le 24 mai 1871. Une nouvelle bibliothèque de la Ville est créée grâce au bibliothécaire Jules Cousin, qui fait don à la ville de sa collection personnelle composée d'environ 6 000 livres et 10 000 estampes.
Dès 1872, cette bibliothèque « publique et spécialement consacrée à l'histoire de Paris » (selon la décision du préfet de la Seine de l'époque, Léon Say, en 1872) est installée à l'hôtel Carnavalet, où est créé un musée consacré aux collections historique de la ville de Paris.
En 1893, après le départ en retraite de Jules Cousin, la bibliothèque compte 100 000 volumes. Les collections du musée et de la bibliothèque étant très riches, une séparation est opérée entre les deux établissements en 1898 : le musée demeure à Carnavalet et la bibliothèque s'installe dans un bel hôtel (connu par la suite sous le nom d'hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau au 29 rue de Sévigné.
Jules Cousin est remplacé par Lucien Faucou auquel succède Paul Le Vayer. En 1903, Marcel Poëte reprend les rênes de la bibliothèque. Il la renomme temporairement en Institut d'histoire, de géographie et d'économie urbaines de la Ville de Paris.
Le transfert de la bibliothèque dans l'hôtel de Lamoignon en 1968 et son ouverture en janvier 1969, après les travaux de restauration et d'aménagement des trois architectes Jean Creuzot, Jean-Pierre Paquet et André Vois, marque le renouveau de la bibliothèque.


HISTOIRE DU BATIMENT

L’hôtel de Lamoignon est l’un des plus anciens hôtels particuliers aristocratiques de Paris, édifié à partir de 1559 et attribué au grand architecte français de la Renaissance Philibert Delorme. En 1584, il fut acquis par la fille illégitime du roi Henri II, Diane d’Angoulême, et il prit le nom d’hôtel d’Angoulême. Celle-ci fit achever la grande aile principale entre cour et jardin orné de pilastres corinthiens d’ordre colossal et entourée de deux pavillons. Sur leurs frontons, on reconnaît des attributs de la déesse Diane chasseresse : tête de cerf, croissant de lune, nymphes. Son neveu et héritier Charles d’Angoulême fit élever l’élégante aile en retour sur la rue des Francs-Bourgeois dans les années 1624-1640.
A la fin du XVIIe siècle, l’hôtel passa aux Lamoignon, grande famille de parlementaires parisiens, et il prit le nom d’hôtel de Lamoignon. Guillaume de Lamoignon y entretint un salon littéraire et savant où il recevait Boileau et Madame de Sévigné. Le portail d’entrée fut élevé en 1718. Il est orné sur la rue des allégories de la Prudence (enfant tenant un serpent) et de la Vérité (enfant tenant un miroir) et sur cour d’un médaillon de L entrelacés.
Aux Lamoignon succéda Antoine Moriau, qui rassembla là une bibliothèque consacrée à l’histoire de Paris, léguée à la Ville de Paris en 1759. Cette première bibliothèque de la Ville de Paris ouverte au public fut dispersée lors de la Révolution française. Au XIXe siècle, l’hôtel et ses dépendances furent divisés en locaux artisanaux, commerciaux et en appartements privés. On recense l’écrivain Alphonse Daudet parmi ses habitants.
L’hôtel fut acheté par la Ville de Paris en 1928 et restauré pour accueillir la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, qui ouvrit au public en 1969. Des bâtiments modernes, situés au pourtour de la terrasse délimitée par les marches, et au fond du jardin donnant sur la rue des Francs-Bourgeois, furent alors ajoutés pour abriter les collections et les services de la bibliothèque.
 

L'Hôtel de Lamoignon
L'Hôtel de Lamoignon (english)
Visite de l’hôtel de Lamoignon avec les CM1-CM2 de l’Ecole du Renard,

Vues de Paris… (1837) par J.-B. Arnout






 

 

section
  • bibliothèque spécialisée : consultation sur place